• * Une nouvelle étoile brille dans le ciel

    Lundi, nous avons dit au-revoir à une étoile, partie bien trop tôt, une magnifique et scintillante comète dont la lumière brillera à jamais dans nos cœurs...

    Depuis ce funeste coup de téléphone du 8 janvier, je pleure la disparition de ma meilleure amie, ma "cousine", ma petite sœur de cœur...

    Sa bienveillance, sa gentillesse, son immense courage, son amour pour la vie et pour tous ceux qu’elle aimait sont autant de souvenirs que nous chérirons comme de précieux trésors. 

    Même par-delà la mort, elle a tenu à nous rappeler que le bonheur reste à notre portée malgré tous les drames qui nous meurtrissent. Il faut juste vouloir le saisir, l’attraper à bras le corps pour que chaque minute soit encore plus vibrante que la précédente. 

    Estelle avait la capacité de voir le beau et le bon en chaque personne qu’elle croisait, en chaque situation qu’elle traversait.

     Je crois qu'il n'y a pas de meilleur hommage que de partager son dernier message, si magnifique, à l'image de son auteur, à penser aux autres avant elle-même, à penser à tous ceux qu'elle aimait après son départ...

    Lui promettre de le lire a été la plus difficile des promesses à faire. Mais la tenir a été un honneur pour moi.

     

    Bonjour à tous,

     

    Je sais que c’est inhabituel que ce soit le défunt qui fasse un discours le jour de ses obsèques, mais c’est tellement important pour moi de vous remercier tous et toutes. Vous remerciez pour votre amour, votre amitié, votre réconfort, vos messages et vos sourires. Qu’est-ce qu’ils m’ont été précieux. La force qui se dégage de chacun de vous et que je pense que vous ne soupçonnez même pas.

    C’est cette force, votre amour, qui m’a porté, qui m’a relevé plus d’une fois.

    J’ai envie de vous dire que la vie est tellement belle. Prenez le temps de vous arrêter… D’arrêter de courir, et profitez ! Oui profitez ! Profitez de ces moments en famille, prenez le temps de voir vos amis, de décrocher votre téléphone pour appeler une personne qui vous est chère.

    Arrêtez-vous pour contempler les magnifiques paysages qu’il y a autour de vous et regardez-les avec vos yeux d’enfant.

    La maladie m’a permis de voir la beauté de la vie. Le vent qui souffle sur le visage, le soleil sur notre peau, regarder les nuages se déplacer. Nous avons tant de merveilles autour de nous.

    Mon cœur, mon corps sont gonflés par tout l’amour que vous m’avez donné et qui me submergent, m’émerveillent et me touche au plus profond de mon être.

    J’ai toujours eu cette impression que dans ces moments difficiles, il y avait un halo de lumière autour de moi. Je sentais votre présence, vos petites mains et vos sourires comme une couverture douce et chaude qui m’enveloppait.

    Je voulais remercier mon amour, ma moitié, mon contre poids, mon âme sœur. Merci mon amour pour tout cet amour dont tu as débordé pour moi. Tu m’as toujours dit : « A deux on est plus forts !». Oui, qu’est-ce qu’on est plus forts à deux. Je repense à cette magnifique journée du 23 aout 2003 lorsque nous avons échangé nos vœux, nous promettant d’être époux pour le meilleur et pour le pire, dans la richesse et dans la pauvreté, dans la santé et dans la maladie, pour t’aimer, te chérir jusqu’à ce que la mort nous sépare. Ils prennent tout leur sens aujourd’hui. Ton amour m’a porté, il m’a relevé lorsque je tombais, il m’a apporté cette douceur dont j’avais besoin ! Cet amour immodéré que tu as pour moi, il m’a permis de profiter de chaque jour, de chaque instant, de partir sereine et de partir sans regrets dans ce temps qui m’était imparti.

    Je repense à tous ces moments magiques que j’ai pu partager avec chacun de vous, ces parties de rire, de cartes, nos délires musicaux, nos thés entre filles, les barbecues, les truffades, les cookies…

    Je repense à l’île verte, à Lescun, à Sérignan, à Manzat, à Tokyo, à La Chapelle-Bâton, à Aiffres, à Saint-Thibault, à Prahecq, à Saint-Laure, à notre chez nous et tous ces éclats de rire.

    La mélodie de la chanson « riche » de Claudio Capéo m’accompagne lorsque j’écris ces mots. Quelle belle chanson !

    Je pense à mon loulou, ma nounoute, à mes bébés. Je suis tellement fière d’eux. Eux aussi m’ont donné tellement d’amour, de câlin et de grattounettes. Je repense à nos câlins collectifs, ce sera tellement important de les continuer.

    De là ou je serai, je continuerai à les envelopper d’une brise d’amour, d’un rayon de soleil pour réchauffer leurs cœurs, de briller de mille feux dans un joli ciel étoilé.

    J’ai essayé de les entourer de tout l’amour qu’il m’était possible de leur donner. Cet amour de maman qui vous prend aux tripes. J’aimerai, je souhaiterai, j’espère et je compte sur vous tous pour donner à M. , A. et P. vos plus beaux sourires.

    P. me disait toujours : « Le bonheur est un médicament ! ». C’est tellement vrai. Je souhaite tellement qu’ils soient entourés d’amour, d’amitié, de rires, de beaucoup de rires. Que vous fabriquiez plein d’autres moments magiques et de jolis souvenirs. Les souvenirs sont et restes nos biens les plus précieux.

     

    Je vous aime.

     

    Estelle

     

    Je garde la boîte de mes souvenirs grande ouverte et je vais suivre tes conseils, ma Belle. Nous allons en fabriquer des tonnes de nouveaux avec ton homme et tes loulous, et dans chacun d'eux ta douce présence nous réchauffera.

    Lundi, avec ta moitié, nous avons pris le temps d'admirer le coucher de soleil sur le Puy-de-Dôme, et il était si beau, tu serais fière de nous.

    Pourtant... pourtant, les bassines « Curver » n’auront plus jamais la même signification, les bouteilles de Perrier   « Prunes » et les fondues n’auront plus les mêmes saveurs puisque tu ne seras plus là pour les partager avec nous. 

    Estelle, ma belle, tu nous manques déjà terriblement.

     

     

     " Il y a quelque chose de plus fort que la mort c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. "


  • Commentaires

    2
    Yves et Annie de lyo
    Mercredi 15 Janvier à 21:50
    Un texte qui nous a bouleversé,l'île verte garde ton empreinte à jamais et nos moments de rires nous rappelleront qu'elle belle personne tu étais,Bon voyage Estelle et des gros bisous à tes 3 amours!!!
      • Jeudi 16 Janvier à 15:49

        Oui, quels trésors elle nous a laissé.... A nous de les faire vivre et revivre...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :